Saphyr

SaphyrSaphir, Trotteur mais croisé SF, né le 26 Mars 2006
Petit résumé de sa vie par sa propriétaire

La p’tite vie de Saphir

Arrivé à 2 ans, 1 an après Shalimar.

Sans le vouloir, en fait Saphir était dans le pré de l’autre coté de la route quand j’ai été voir la 1ere fois Shalimar… Sauf que ce n’était pas du tout la même propriétaire.

Saphir, n’a pas vraiment eu un début de vie facile, sa naissance a été un accident de pré, un petit poulain pas vraiment désiré, sevré à 5 mois, acheté par la même occasion par son ancienne propriétaire sinon, pareil, il passait  dans le «  mauvais camion. »

A 5 mois, il est mis au pré avec 2 autres, 1 entier et 1 hongre.

Faute de connaissances de sa propriétaire, ce petit poulain tout en jambes, grandi et se nourrit avec pas grand-chose ; dans le pré il n’y a rien… Alors qu’il a 2 ans, sa propriétaire, met les 3 chevaux en vente, je vais voir avec 2 copines, les 3 chevaux, pas très gros, voir même pas du tout… En fait ça plus été du sauvetage qu’autre chose ; nous sommes arrivés dans le pré, en gros ce sont les chevaux qui nous ont choisi, Saphir est venu vers moi, et les 2 autres vers les copines.

Au début j’avais pas du tout l’intention d’en avoir un second mais tant pis, il n’a pas été question qu’il reste dans le pré… Comme quoi !!!

Il est arrivé à la maison, la 1ere chose est que je voulais lui faire reprendre du poids, il fallait qu’il prenne au moins 200 kg avant l’hiver, sachant que je l’ai récupéré fin septembre.

Il a bien repris… Parti au débourrage en même temps que Shalimar du coup.

Le débourrage se fait. Saphir me fait une infection intestinale due au stress et à l’alimentation.

Il revient mais j’ai pas l’impression d’avoir récupéré le même cheval que j’ai emmené ;un peu fou furieux et j’ai compris après.

En cette même année 2009, le 4 Octobre grosse chute avec Saphir, le cheval n’a rien,  moi j’ai tout pris.

Depuis je ne l’ai jamais remonté… J’ai mis plus d’1 an avant de pouvoir remonter, et heureusement que pour ça j’avais mon tout terrain à qui j’ai pu faire confiance à ce moment là, sinon je ne crois pas que je serais remonté à cheval un jour.

On a été fâchés pas mal de temps… J’ai essayé de le vendre mais je n’ai jamais pu. Seulement depuis quelques mois, on recommence à se faire un peu plus confiance l’un à l’autre… ça n’a pas été facile mais il a bien fallut que je prenne aussi sur moi.

Sinon à part qu’il reste vraiment très imprévisible surtout monté. En longe c’est un cheval extra, relativement doux et pas méchant pour 2 sous, par contre il ne sait jamais quoi faire de ses grandes jambes.

Laissez un commentaire